Source http://infodoc.inserm.fr/histoire

Jacques Hanoune est né le 17 novembre 1936, à Alger. Il a mené ses études secondaires au lycée E F Gautier à Alger et ses études supérieures à la faculté de médecine d’Alger (1954-1961) et aux facultés des sciences d’Alger (1956-1957) et de Paris (1964-1967). Docteur en médecine (Alger, 1961).
Interne des hôpitaux (Alger, 1960-1961 - Paris, 1963-1966).
Chef de clinique dans le service d’endocrinologie de l’hôpital de la Pitié, Paris, dirigé par le Professeur Gilbert-Dreyfus (1966-1967).
Doctorat d'Etat ès sciences (Orsay, 1970).
Visiting Scientist, Institute of Cancer Research and Department of Biochemistry, Columbia University, New York (1967-1969).
Chargé de recherche à l'Inserm dans l’unité 99 (dirigée par Pierre Berthelot « Métabolisme, agents thérapeutiques et appareil digestif ») (1970-1973).
Maître de recherche Inserm (1973), directeur de recherche (1978), directeur de recherche de classe exceptionnelle (2003).
Directeur de l’unité Inserm 99 (successeur de Pierre Berthelot) « Pharmacologie et physiologie hépatique » (1980-1993), devenue « Régulation des gènes et signalisation cellulaire » (1994-2001).
Responsable de l'option endocrinologie du DEA de pharmacologie de Paris VI (1980-2001).
Adjunct Professor de biochimie, université de Pennsylvanie, Philadelphia, Etats-Unis (1987-2005).
Directeur de recherche émérite à l’Inserm.

Instances scientifiques et de gestion de la recherche
Membre de la commission scientifique spécialisée de l'Inserm « Reproduction et développement, glandes endocrines, tissus calciques et articulations » (1974-1979) et « Reproduction, développement et vieillissement, endocrinologie, système ostéo-articulaire, odontologie » (1983-1986).
Président de la commission de l’action thématique programmée « Endocrinologie » du CNRS (1980), du comité du programme de recherche coordonné« Médicaments » de l'Inserm (1981-1982).
Membre du Conseil Scientifique de Sanofi (1982-1990).
Membre du conseil scientifique de la Fondation pour la recherche médicale (1982-1986), du comité sectoriel des sciences de la vie du CNRS (1983-1987).
Membre du conseil scientifique du comité national de recherche sur le médicament (1983-1988).
Membre de la commission nationale des études médicales (1984-1988).
Membre du collège de direction scientifique (CODIS) de l'Inserm (1987-1996).
Expert de l'action prioritaire « Médicaments et pharmacologie », méthodes de recherche environnement-santé du ministère de la Recherche et de l’Enseignement supérieur (1988).
Conseiller du département biologie-médecine-santé » du ministère de la Recherche et de la Technologie (1989-1991).

Sociétés savantes
Vice-président (1994), puis président (1995-1996) de la Société française d'endocrinologie.
Membre de l’Endocrine Society, Etats-Unis (depuis 1970), de la Société française de chimie biologique (depuis 1970), de l’Association française pour l'étude du foie (depuis 1980), de l’American Society for Pharmacology and Experimental Therapeutics (depuis 1984).

Revues scientifiques
Editeur de FEBS Letters (1980-1989, 1992-2002). Membre des comités de rédaction de Molecular and Cellular Endocrinology (1981-1989), de Biochemical Pharmacology (1984-1900), de Biologie cellulaire (1986-1989), de médecine/sciences (1988-1994).

Distinctions
Chevalier dans l'Ordre de la Légion d'honneur.
Docteur Honoris Causa de l’université libre de Bruxelles (1994).

Travaux scientifiques
Les travaux de Jacques Hanoune ont d’abord concerné l’étude du mécanisme d’action des hormones. Plus récemment, il s’est surtout intéressé aux multiples formes moléculaires de l’adénylyl cyclase, l’enzyme responsable de la synthèse de l’AMP cyclique. On en connaît actuellement une dizaine de formes qui diffèrent par leur sensibilité au calcium, aux sous-unités des protéines G et aux protéines kinases. Jacques Hanoune et ses collaborateurs ont, en particulier, cloné, séquencé et caractérisé l’isoforme 9 et l’isoforme 8. Ils ont établi la localisation chromosomique de la plupart des formes connues et se sont attachés à rechercher les relations entre l’expression spécifique de telle ou telle isoforme et la fonction physiologique d’un tissu donné. Cette approche a donné lieu à de nombreuses publications ainsi qu’à plusieurs revues générales, notamment, dans l’American Journal of Physiology et l’Annual Review of Pharmacology.
Par ailleurs, Jacques Hanoune et son équipe ont abordé deux sujets potentiellement très importants : les modifications de l’activité des adénylyl cyclases au décours des phénomènes d’accoutumances à diverses substances psycho-actives, morphine ou cannabis ; les effets de la surexpression de telle ou telle isoforme de l’enzyme dans le cœur de rat, dans le but d’une meilleure compréhension de la physiologie de la fonction cardiaque et, également, comme modèle animal de thérapie génique.


Les travaux de Jacques Hanoune et de ses collaborateurs ont donné lieu à la publication de près de 200 articles dans des revues internationales renommées. Sélection d’articles
- Hanoune J, Lacombe ML, Pecker F. The epinephrine-sensitive adenylate cyclase of rat liver plasma membranes. Role of guanyl nucleotides. J Biol Chem 250: 4569-74, 1975.
- Lacombe ML, Rene E, Guellaen G, Hanoune J. Transformation of the beta2 adrenoceptor in normal rat liver into a beta1 type in Zajdela hepatoma. Nature 262: 70-2, 1976.
- Vauquelin G, Geynet P, Hanoune J, Strosberg AD. Isolation of adenylate cyclase-free, beta-adrenergic receptor from turkey erythrocyte membranes by affinity chromatography. Proc Natl Acad Sci USA 74: 3710-4, 1977.
- Lacombe ML, Hanoune J. Activation of rat liver guanylate cyclase by proteolysis. J Biol Chem 254: 3697-9, 1979.
- Billon MC, Dupre G, Hanoune J. In vivo modulation of rat hepatic gamma-glutamyltransferase activity by glucocorticoids. Mol Cell Endocrinol 18: 99-108, 1980.
- Finidori-Lepicard J, Schorderet-Slatkine S, Hanoune J, Baulieu EE. Progesterone inhibits membrane-bound adenylate cyclase in Xenopus laevis oocytes. Nature 292 :255-7, 1981.
- Insel PA, Stengel D, Ferry N, Hanoune J. Regulation of adenylate cyclase of human platelet membranes by forskolin. J Biol Chem 257 :7485-90, 1982.
- Barouki R, Finidori J, Chobert MN, Aggerbeck M, Laperche Y, Hanoune J. Biosynthesis and processing of gamma-glutamyl transpeptidase in hepatoma tissue culture cells. J Biol Chem 259 :7970-4, 1984.
- Pavé-Preux M, Ferry N, Bouguet J, Hanoune J, Barouki R. Nucleotide sequence and glucocorticoid regulation of the mRNAs for the isoenzymes of rat aspartate aminotransferase. J Biol Chem 263 :17459-66, 1988.
- Laperche Y, Bulle F, Aissani T, Chobert MN, Aggerbeck M, Hanoune J, Guellaën G. Molecular cloning and nucleotide sequence of rat kidney gamma-glutamyl transpeptidase cDNA. Proc Natl Acad Sci U S A 83:937-41, 1986. Erratum in: Proc Natl Acad Sci USA 86: 3159, 1989.
- Pavé-Preux M, Aggerbeck M, Veyssier C, Bousquet-Lemercier B, Hanoune J, Barouki R. Hormonal discrimination among transcription start sites of aspartate aminotransferase. J Biol Chem 265: 4444-8, 1990.
- Aggerbeck M, Garlatti M, Feilleux-Duché S, Veyssier C, Daheshia M, Hanoune J, Barouki R. Regulation of the cytosolic aspartate aminotransferase housekeeping gene promoter by glucocorticoids, cAMP, and insulin. Biochemistry 32: 9065-72, 1993.
- Maldonado R, Blendy JA, Tzavara E, Gass P, Roques BP, Hanoune J, Schütz G. Reduction of morphine abstinence in mice with a mutation in the gene encoding CREB. Science 273: 657-9, 1996.
- Shen T, Suzuki Y, Poyard M, Miyamoto N, Defer N, Hanoune J. Expression of adenylyl cyclase mRNAs in the adult, in developing, and in the Brattleboro rat kidney. Am J Physiol 273(1 Pt 1): C323-30, 1997.
- Laycock JF, Hanoune J. From vasopressin receptor to water channel: intracellular traffic, constraint and by-pass. J Endocrinol 159: 361-72, 1998.
- Espinasse I, Iourgenko V, Richer C, Heimburger M, Defer N, Bourin MC, Samson F, Pussard E, Giudicelli JF, Michel JB, Hanoune J, Mercadier JJ. Decreased type VI adenylyl cyclase mRNA concentration and Mg(2+)-dependent adenylyl cyclase activities and unchanged type V adenylyl cyclase mRNA concentration and Mn(2+)-dependent adenylyl cyclase activities in the left ventricle of rats with myocardial infarction and longstanding heart failure. Cardiovasc Res 42: 87-98, 1999.
- Tzavara ET, Valjent E, Firmo C, Mas M, Beslot F, Defer N, Roques BP, Hanoune J, Maldonado R. Cannabinoid withdrawal is dependent upon PKA activation in the cerebellum. Eur J Neurosci 12: 1038-46, 2000.
- Defer N, Best-Belpomme M, Hanoune J. Tissue specificity and physiological relevance of various isoforms of adenylyl cyclase. Am J Physiol Renal Physiol 279: F400-16, 2000.
- Hanoune J, Defer N. Regulation and role of adenylyl cyclase isoforms. Annu Rev Pharmacol Toxicol 41: 145-74, 2001.
- Tzavara ET, Monory K, Hanoune J, Nomikos GG. Nicotine withdrawal syndrome: behavioural distress and selective up-regulation of the cyclic AMP pathway in the amygdala. Eur J Neurosci 16: 149-53, 2002.
- Georget M, Mateo P, Vandecasteele G, Lipskaia L, Defer N, Hanoune J, Hoerter J, Lugnier C, Fischmeister R. Cyclic AMP compartmentation due to increased cAMP-phosphodiesterase activity in transgenic mice with a cardiac-directed expression of the human adenylyl cyclase type 8 (AC8). FASEB J 17: 1380-91, 2003.

Ouvrage
- Hanoune J. L'adrénaline, collection Que sais-je. PUF, Paris, 1983.

EN POURSUIVANT VOTRE NAVIGATION SUR CE SITE, VOUS ACCEPTEZ L’UTILISATION DE COOKIES OU AUTRES TRACEURS AFIN DE RÉALISER DES STATISTIQUES DE VISITES.