http://infodoc.inserm.fr/histoire

Marcel Legrain

Marcel Legrain est né le 13 octobre 1923 à Paris. Il a mené ses études secondaires au collège Saint-Louis à Paris et ses études supérieures à la faculté de médecine de Paris.
Externe des hôpitaux de Paris (1943). Au débarquement en 1944, il interrompt son externat pour s'engager auprès de ses premiers maîtres. Il revient en 1945, après la campagne d'Allemagne et reçoit la Croix de guerre.
Interne des hôpitaux de Paris (1946).
Pendant son internat, il découvre la néphrologie alors naissante et consacre, en 1951, sa thèse de doctorat en médecine aux néphrites aiguës anuriques.
Il complète sa formation par un séjour de deux ans dans l'unité de néphrologie de John Merril au Peter Bent Brigham Hospital, Boston, Massachussets (1951-1952).
Chef de clinique, clinique médicale à l'hôpital Cochin, chez le professeur R. Moreau (1952-1953), assistant des hôpitaux (1953).
Attaché de recherche (1953), chargé de recherche (1955-1959), maître de recherche à l'Institut national d'hygiène – INH (1963), directeur de recherche à l'Inserm(1964).
Chef de laboratoire à la clinique urologique, professeur B. Fey (1953-1960).
Maître de conférence agrégé, faculté de médecine de Paris (1963).
Directeur de l'unité de recherche Inserm 27 de pathologie rénale (1963-1976).
Créateur et directeur, à l'hôpital Foch, du premier département de néphrologie (1965-1972), associé au service d'urologie dirigé par René Küss. Cette conception d'un pôle uro-néphrologique intégré connut un nouvel essor dans le service de néphrologie du groupe hospitalier de la Pitié-Salpêtrière dont Marcel Legrain assura la direction (1972-1986).
En 1986, Marcel Legrain prend une retraite anticipée et est nommé professeur de néphrologie à la faculté de médecine d'Alger. C'est l' aboutissement d'une longue et fructueuse collaboration avec les néphrologues algériens, qu'il avait antérieurement accueillis en grand nombre dans son service. Pendant deux ans, il sillonne ce pays pour enseigner et conseiller. Il contribuera à la mise en place de l'enseignement de la néphrologie à la faculté de médecine d'Alger (1989).
A son retour, en 1988, Marcel Legrain se consacre à des travaux de santé publique, domaine dont il avait très tôt compris l'importance.
Professeur émérite de la faculté de médecine de la Pitié-Salpêtrière (1987).
Marcel Legrain est décédé le 21 juin 2003 à Paris.

Instances scientifiques et d'administration de la recherche
Membre des commissions scientifiques spécialisées de l'Inserm « Métabolismes inorganiques, physiologie et pathologie rénales et ostéo-articulaires » (1964-1967), « Métabolismes inorganiques, physiologie et pathologie rénales et ostéo-articulaires » (1969-1974), « Appareils cardiovasculaire, respiratoire et urinaire, coagulation et thrombose, rein » (1979-1982).
Conseiller auprès de Simone Veil, ministre de la Santé (1974-1979).
Président de la commission d'autorisation de mise sur le marché des médicaments – AMM (1978-1985) au ministère de la Santé.

Sociétés savantes – Académies
Membre de la Société française d'urologie, de la Société internationale d'urologie.
Membre puis président (1978-1980) de la Société de néphrologie.
Président de l'Association pour l'utilisation du rein artificiel (1977-1985), membre de l'European Renal Association.
Président de l'European Dialysis and Transplant Association (1978-1981), membre de la Société algérienne de néphrologie.
Membre de l'Académie de médecine (2001).

Prix – Distinctions
Croix de Guerre (1939-1945).
Grand officier dans l'Ordre national du mérite.
Commandeur dans l'Ordre national de la légion d'honneur.

Travaux scientifiques
Marcel Legrain fut l'un des plus brillants fondateurs de la néphrologie française à laquelle il se consacra pendant près d'un demi-siècle. L'ensemble de son parcours professionnel constitue une intégration exemplaire entre l'exercice de la médecine clinique à son plus haut niveau et des travaux d'investigation clinique, expérimentaux et épidémiologiques associés à un engagement pédagogique intense et permanent. Marcel Legrain répondait ainsi de façon parfaite au modèle du « médecin hospitalo-universitaire » tel que la réforme de 1958 relative à la rénovation de la médecine hospitalière française l'avait défini en 1958.
Marcel Legrain travailla d'abord sur l'insuffisance rénale aiguë. Il mit en place l'une des premières unités de traitement de cette affection en France dans le service du Pr Maurice Dérot à l'Hôtel-Dieu de Paris.
En 1965, il créa le service de néphrologie du centre médico-chirurgical Foch à Suresnes qu'il dirigea jusqu'en 1972. Durant cette période, il concrétisa, bien en avance sur son temps, le concept du « traitement intégré de l'insuffisance rénale chronique » en disposant, dans la même structure hospitalière, des méthodes de dialyse et de transplantation rénales grâce à une coopération permanente avec l'équipe de René Küss qui dirigeait le service d'urologie de l'établissement. Cette conception d'un pôle uro-néphrologique intégré connut un nouvel essor dans le service de néphrologie du groupe hospitalier de la Pitié-Salpêtrière dont Marcel Legrain assura la direction de 1972 à 1986. Durant ces quatorze années, il inspira et contribua à élargir, en dépit des résistances rencontrées à l'époque, l'application des méthodes de dialyse de suppléance et, en particulier, de la dialyse péritonéale, aux patients diabétiques en état d'urémie chronique terminale.
Par ailleurs, il fut à l'origine de travaux fondateurs dans les domaines de l'épidémiologie des maladies rénales en France, de l'économie de la santé, de la rationalisation des procédures d'utilisation des médicaments et du développement de la « néphro-pharmacologie ».
L'enseignement fut tout au long de son parcours au coeur de tous les engagements de Marcel Legrain, cliniques, universitaires, scientifiques et administratifs. En témoignent le caractère très novateur et la clarté didactique de nombre de ses publications et ouvrages, l'organisation et l'animation de multiples colloques à visée pédagogique, notamment les séminaires d'uro-néphrologie qu'il créa en 1975.

L'unité de recherche Inserm 27 « Pathologie rénale » en 1974
Hommage à Marcel Legrain (Néphrologie, n° 8, 2003)

Les travaux de Marcel Legrain et ses collaborateurs ont donné lieu à la publication de plus de 250 articles dans des revues françaises et internationales et d'ouvrages didactiques.
Sélection des principales publications
- Derot M, Bernier JJ, Legrain M, Pignard P. Considerations on the treatment of acute nephritis with anuria; 50 personal observations. Sem Hop 26: 3246-50, 1950.
- Derot M, Legrain M. Therapy of acute kidney diseases with anuria. Med Welt 20: 1123-6, 1951.
- Derot M, Legrain M. Acute renal insufficiency: critical study of extrarenal filtering, based on 183 cases. Ann Med Interne (Paris) 54: 581-603, 1953.
- Legrain M. Treatment of chronic nephritis. Fr Med 16: 27-31, 1953.
- Derot M, Legrain M. Methods of extra-renal dialysis; technic and results. Actual Biol 2: 107-33, 1955.
- Legrain M, Funck-Brentano JJ, Antoine B, Van Ypersele De Strihous C, Prunier P. 916 Applications of the artificial kidney. Results obtained and future prospects. Bull Mem Soc Med Hop Paris 76: 609-18, 1960.
- Kuss R, Legrain M. Homologous transplantations of the human kidney. Experience with four patients. Trans Am Soc Artif Intern Organs 7:1 16-24, 1961.
- Legrain M. Renal homotransplantation in man. (Apropos of 6 observations excluding twins). Rev Med Liege 17: 416-23, 1962.
- Legrain M, Fournet PC, Pignard P. Study of the effects of an infusion of sodium phosphate on renal excretion of H+ ions upon resumption of diuresis in acute interstitial tubular nephropathies. Nephron 2: 159-70, 1965.
- Legrain M, Gandjbakhch, Dubois M, Wajcner G, Rottembourg J, Guilmet D. Simultaneous homotransplantation of heart and kidney from the same donor in bilaterally nephrectomized dogs. Transplant Proc 1: 293-5, 1969.
- Küss R, Legrain M, Le Gall JR, Guédon J, Poisson J. Renal homotransplantation in men. Results achieved in 37 patients 26 of whom had received antilymphocyte globulins. J Urol Nephrol (Paris) 75: 594-600, 1969.
- Legrain M, Gluckman JC, Marichal JF, Aimé B, Küss R. Computer storage and use of medical records of human renal allotransplants. Transplant Proc 3: 391-3, 1971.
- Legrain M, Marichal JF. Use of the computer for surveillance of patients treated by repeated hemodialysis and renal transplantation. Rev Med Liege 28: 553-64, 1973.
- Legrain M,, Graveleau J, Brion S, Mikol J, Küss R. Progressive multifocal leukoencephalopathy following kidney transplantation. J Neurol Sci 23: 49-62, 1974.
- Beaufils H, Gubler MC, Karam J, Gluckman JC, Legrain M, Küss R. Dense deposit disease: long term follow-up of three cases of recurrence after transplantation. Clin Nephrol 7: 31-7, 1977.
- Beaufils H, Alphonse JC, Guedon J, Legrain M. Focal glomerulosclerosis: natural history and treatment. A report of 70 cases. Nephron 21: 75-85, 1978.
- Boukari M, Jaudon MC, Rottembourg PF, Luciani J, Legrain M, Galli A. Kinetics of serum and urinary aluminium after renal transplantation. Lancet 2: 1044, 1978.
- Degoulet P, Reach I, Aimé F, Rioux P, Jacobs C, Legrain M. Risk factors in chronic haemodialysis. Proc Eur Dial Transplant Assoc 17: 149-54, 1980.
- Rouby JJ, Rottembourg J, Durande JP, Basset JY, Degoulet P, Glaser P, Legrain M. Hemodynamic changes induced by regular hemodialysis and sequential ultrafiltration hemodialysis: A comparative study. Kidney Int 17: 801-10, 1980.
- Baumelou A, Legrain M. Medical nephrectomy with anti-inflammatory non-steroidal drugs. Br Med J (Clin Res Ed) 284: 234, 1982..
- Rottembourg J, el Shahat Y, Agrafiotis A, Thuillier Y, de Groc F, Jacobs C, Legrain M. Continuous ambulatory peritoneal dialysis in insulin-dependent diabetic patients : a 40-month experience. Kidney Int 23: 40-5, 1983.
- Molle D, Baumelou A, Beaufils H, Vannier R, Legrain M. Membranoproliferative glomerulonephritis associated with pulmonary sarcoidosis. Am J Nephrol 6: 386-7, 1986.
Ouvrages de synthèse et de formation
- Jean-Michel Suc, Marcel Legrain, Eds. Néphrologie. 3ème édition. Masson, coll Abrégés de médecine, Paris, 1995, 406 p.
- Marcel Legrain. Nephrology. Elsevier Science Health Science Division, Amsterdam.
- Marcel Legrain, Christian Chatelain. Dictionnaire d'urologie et de néphrologie (francais / anglais). Cilf, coll Dictionnaire Académie de médecine, Paris, 2001, 270 p.